lundi 3 février 2020

FR | Côte d'Ivoire | Chef Christelle Aoussi, Hôtel Tiama

Ma vie en cuisine avec Christelle Aoussi, chef de l’Hôtel Tiama, Abidjan

Par Kandanan Maimouna OUATTARA | Linkedin
Pour Oodge Guide, une publication Softconcept Africa

Agée de 29 ans, Aoussi Christelle est un jeune chef africain fraîchement sortir d’une formation en hôtellerie. Après sa formation théorique au Lycée Hôtelier d’Abidjan (Côte d’Ivoire), , elle réussit très vite à se faire une place dans le milieu de l’hôtellerie pour appliquer toutes les leçons apprises au Lycée Hôtelier.

Chef Christelle Aoussi

Chef Christelle est en cuisine depuis 5 ans. Ex apprenti du lycée hôtelier d’Abidjan. Notre Chef a suivi une formation en art culinaire. Accumulant connaissance,savoir,savoir-faire et avec beaucoup de persévérance, elle finit par être appelée en stage à l’hôtel TIAMA, un Hôtel Restaurant 5 étoiles, pour compléter sa formation en faisant de la pratique. Avec sa bonne conduite, elle mérite alors d’être finalement embauchée à Tiama. Elle le dit, elle-même, c’est là qu’elle a tout appris.

Ses clients africains consomment surtout des plats européens, par curiosité. Mais cela n’empêche pas d’autres de demander des mets africains.La preuve,Chef Christelle rappelle que le restaurant fait également des plats africains, comme le Foutou à la sauce graine, le Tchep Boudjen, etc…La cuisine africaine est principalement faite sur commande.

Quand elle commençait le métier, elle n’avait aucune idée, elle a juste été encouragée par sa mère.Au fil du temps, elle a commencé à aimer ce métier.Elle s’est donnée à fond à la cuisine et s’est consacrer uniquement à cela. Avoir un bon chef comme enseignant est toujours une chance et Christelle en est une bénéficiaire car selon elle, son guide lui a appris beaucoup de choses.



Langouste sauce vierge.
« J’aime la cuisine et tout ce qui l’entoure », Christelle AOUSSI rêve d’avoir son propre restaurant dans les années à venir. Le « foufou à la sauce claire » est un plat qu’elle concocte très bien et qui est toujours très appréciée, quand elle le fait, par ses clients.

Quand elle ne réussit pas complètement un plat, elle a toujours des astuces pour se rattraper avec des assaisonnements tels que le poivre, la sauce au soja, ou même un bon vin.

Sa pratique au Tiama, lui a permis de développer ses compétences et d’être ce qu’elle est aujourd’hui. Pour l’heure, Chef Christelle Aoussi n’a pas encore participé à un concours culinaire mais ce n’est que partie remise.

« J’espère bien faire mon propre restaurant et participer ainsi au développement de la cuisine africaine. J’aimerai faire un restaurant afro fusion, pour les européens et les africains »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire